The Broken Law

Bienvenue à toi jeune inconnu(e)
Le secret magique brisé,
Les sorcier déroutés,
La loi dictée par les moldus,

Tels sont les éléments clés de ce fo
Que nous te proposons
Et sur lequel nous espérons
Tu passeras des moments très beaux.


Aventure toi donc sans frein,
Ô Sorcier de coeur
Sur ce forum acquiert la grandeur
Car tu es entre bonnes mains.

The Broken Law

Le secret magique est tombé, le monde se déchire entre sorciers et moldus, quel sera ton camp ?
 

Partagez | 
 Rencontre fortuite dans une taverne londonienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
Laëtitia Chesnay

avatar
Je suis : Française De : Née-moldue J'ai posté : 131
messages. J'ai : 393 comme avatar. C'est : Schizophrenic
MessageSujet: Rencontre fortuite dans une taverne londonienne   Ven 2 Sep - 2:02

Rencontre fortuite dans une taverne londonienne

Feat: Teddy Lupin


Laëtitia s'était arrêtée dans la première taverne qu'elle avait trouvé. Elle venait de passer une journée au ministère de la magie, à travailler pour l'inquisition, à traquer le moindre sorcier homme femme ou enfant du Royaume-Unis. Faire semblant d'adhérer à ces idées épuisait Tia, elle ne pensait pas que ce serait aussi difficile de cacher de nouveau sa nature. Sa baguette était habilement cousue dans son jean pour que personne à part elle ne puisse la trouver. Mais elle restait une sorcière. Pourquoi cela lui semblait-il plus facile à l'époque d'avoir caché son orientation que de cacher sa nature magique maintenant? Elle restait persuadée que le meilleur moyen d'enrayer l'inquisition, c'était de la détruire de l'intérieur, mais elle se demandait si elle avait fait le bon choix en décidant de s'infiltrer seule là-bas. Peut-être aurait-elle du rejoindre les résistants, c'était trop tard maintenant. Toujours était-il que ce qu'elle avait besoin, la, maintenant, c'était d'un bon verre et de tranquilité loin de cette institution.

La taverne moldue était donc le meilleur choix pour cela. Celle-ci semblait sympa, ni trop animée comme ces boites de nuits à la musique électro, ni aussi vide que les bistros des petites villes américaine qu'on pouvait voir dans des films. L'enseigne éclairée au néon la fit sourire. "Le lutin Bleu", s'ils savaient ce dont ces bestioles étaient capable ils n'auraient pas apelé leur bar ainsi.

Réprimant un rire, elle s'avança vers la porte qu'elle poussa. Elle entra sans frapper et s'installa au bar et commanda une vodka-orange. Les alcools plus dur viendrait plus tard. Elle but une lampée et savoura cette saveur douce-amère qui coulait et brûlait sa gorge. Elle devrait faire cela plus souvent, songea-t-elle. Non, ce ne serait pas raisonnable, elle s'y habiturait et perdrait tout l'intérêt de boire un coup. Elle sortieson paquet de cigarette et son briquet, en coinça une entre ses lèvres et, d'un habile geste, fit apparaitre la petite flamme pétillante qui lui permettrait de clore le rituel de détente. La petite lueur au bout de la clope et le son du tabac crépitant lui firent pousser un soupir de plaisir, tout comme cette première bouffée de fumée, qu'elle enchaina sur une nouvelle lampée de son cocktail. "Voilà le vrai bonheur", pensa-t-elle. Du moins jusqu'à ce que le barman lui fasse signe du doigt que les cigarettes étaient interdite à l'intérieur du bâtiment. Claquant la langue elle attrapa son verre, et, sa clope au bec, sortie savourer son moment sur le pas de la porte.

Elle aurait pus avoir enfin la paix mais, au bout de son cinquième verre et sa troisième cigarette, un homme traversa la rue et l'acosta:
-Hey ma belle, qu'est-ce que tu fais toute seule ici? Y'a surement des endroits plus brancher ou tu pourrais bouger ta jolie paire de miche.
Laëtitia roula les yeux. Dragueur lourd et vulgaire, elle avait décroché le jackpot.
-Cherche pas mon gars, j'suis trop bien pour toi.
Il lui attrapa pourtant la main.
-Fais gaffe à ce que tu fais, la prévins la jeune sorcière, il se pourrait que tu prennes un coup mal placé qui te ferait jouer dans ma division. Remarque, ça pourrait être intéressant.
-Attend, t'es une gouine?

"Terrain très glissant, mesure tes paroles si tu ne veux pas avoir honte le reste de ta vie" pensa-t-elle froidement.
-Pourquoi, ça te dérange?
-Non au contraire,
répondit-il dans un rictus d'excitation, je me suis jamais fait une gouine.
Il rafermit sa prise sur son bras. Tia posa calmement son verre sur le rebord de la vitrine et le fusilla du regard.
-Tu as tout intérêt à me lâcher gros lourdeau, lança-t-elle d'un ton calme et posé, ou alors je te ferais subir des choses que même ton imagination ne supporterait pas.
Il lui lâcha le poignet, reculant d'un pas, les yeux écarquillés.
-Parce que t'es une de ces sales jeteuses de sorts en plus?!
Tia soupira d'exaspération, pourquoi ne pouvait-elle pas simplement avoir la paix? Comble de la crispation dentaire assurée, son altercation avait attiré des badeaux. Elle qui n'aimait pas être le centre de l'attention, quel joie, pensa-t-elle, sarcastique.
-Ne soit pas ridicule, si j'étais une sorcière tu penses sincèrement que je le crierais sur tous les toits? Dans un bar de gens sans pouvoir magique en plus? Allons, je suis sur que les mini-rouage de ton cerveau peuvent comprendre la stupidité de tes paroles sans qu'ils surchauffent.
Elle porta la main à la poche interne de sa veste et attrapa un étui noir qu'elle afficha bien visible de façon à ce que tous puisse le voir.
-Là tu vois? continua-t-elle de sa voix sarcastiquement mélodieuse, je bosse pour l'inquisition, pas pour les sorciers. Je peux avoir la paix maintenant? Ou faut-il que je prévienne mes supérieurs que je t'ais vus en compagnie douteuse pour qu'ils te mettent en garde à vue? Crois-moi, les intérogatoires sont long et barbant, tu perdrais bien une longue journée de ton temps si précieux.
Le dragueur parti sans demander son reste.

Elle allait enfin pouvoir avoir sa soirée de détente. C'était sans compter qu'elle sente à nouveau une présence près d'elle.
-Quoi encore? répondit-elle très agacée cette fois.
Elle se retourna pour lincher son enquiquineur, mais ce n'était pas le lourdeau de tout à l'heure...


©Elena Chase
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ted R. Lupin

avatar
J'ai posté : 26
messages. J'ai : 99 comme avatar. C'est : tearsflight
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite dans une taverne londonienne   Ven 2 Sep - 16:32


Rencontre fortuite dans une taverne londonienne

Feat Laëtitia Chesney

La rentrée approchait à grand pas et la phase escorte également, il fallait tout prévoir, tout, dans les moindres détails. Un infiltré, au nom lui étant naturellement inconnu, avait prévenu McGonagall qui s'était empressé de prendre des mesures drastiques. Le Poudlard Express ? Oublié. Trop risqué. Beaucoup trop. Les élèves viendraient par poudre de cheminette ou portoloin -exception des premières années- suite à quoi les quelques accompagnateurs résistants seraient au rendez-vous chez Luna Scamander et c'est ce dernier point qui menait Teddy dans le coin en plus de vérifier si des rumeurs filtraient alentours à titre personnel. Vérifier l'état des lieux et saluer au passage son parrain en grande discussion avec Luna Scamander.

Teddy n'était pas connu des autorités moldus mais côté sorcier on le savait déjà professeur à Poudlard, ce qui constituait une raison suffisante pour qu'il soit surveillé et interrogé par l'Inquisition. Ajouté à cela des parents qui avaient autrefois résisté et l'on savait directement que l'homme qu'il était devenu ne se plierait pas à une forme d'autorité qu'il jugeait faussée. Sa capacité héréditaire lui était donc d'une grande aide pour se fondre dans la masse.

Avant de sortir dans la rue, il avait observé avant de se décider sur la trombine parfaite. Ses cheveux châtain clair coupé court tendirent à sa seule pensée vers un noir de jais. Quant à sa coupe, elle s’allongea, encore, encore un peu avant d'être noué en queue de cheval. L'homme s'observa dans le miroir en fronçant les sourcils, pas assez pour ne pas le reconnaître, tout du moins pour ceux qu'il aurait pu connaître et qui aurait retourné leur veste. Son nez quelque peu épaté s'aplati davantage et se courba sur sa bosse, le nez cassé typique d'un boxer, ses yeux devinrent d'un vert gris, son menton prit une fente, enfin ses lèvres devinrent pulpeuses. Il frissonna, l'image qui se reflétait dans le miroir lui faisait horreur, à la fois le genre d'homme qui attire, qu'on repousse ou qu'on évite, Victoire aurait détesté à coup sûr.

La porte du salon s'ouvrit, un pas hésitant, des yeux vert observant avant de se prononcer.
« Tu es affreux. »
« Merci Harry. » Répondit Teddy en esquissant un sourire chaleureux qui n'allait pas du tout avec sa nouvelle 'tête'.
« Je savais que c'était toi. » Reprit son parrain d'une voix plus assurée, ce qui fit rire le métamophomage de toutes ses dents. Il ne l'avait pas reconnu de suite, il pouvait donc sortir sans craindre qu'on ne le fiche.

Tout simplement vêtu d'un manteau court, il aurait été bien sot de s'habiller de cape brodée , mains dans les poches, Ted s'aventura dans les rues qui s'offraient à lui. Il marchait tout en portant une oreille attentive aux ragots du coin. Son choix de poste se porta sur un petit pub au nom accrocheur et dont il se força de ne pas sourire en coin. S'ils savaient. L'homme entra, sans attirer plus l'attention que n'importe qui -à l'exception d'une petite serveuse et du barman qui le jucha d'un œil comme pour lui faire comprendre de ne pas chercher margaille dans son établissement- et s'installa à une table proche de l'entrée -ou de la sortie, à vous de voir-.

« J'vous sers quoi ? » Minauda la jeune serveuse en remettant une mèche de cheveux.
« Un chocolat chaud s'il vous plait. » Fit naturellement Teddy d'une voix douce avant de ne s'insurger intérieurement. Chasser le naturel et il revient au galop. Imbécile, pensa t'il. La serveuse écarquilla les yeux à plusieurs reprises, bouche entrouverte, la demande et le personnage n'allaient pas du tout ensemble surtout dans ce café. « Une blague ma p'tite ! Une blague. Une bière, la meilleure que t'as en stock... ma jolie. » Elle gloussa et parti accomplir son devoir tandis que Tedd se mordillait à présent la lèvre supérieure en plongeant sa tête dans ses mains presque honteux. Il raconterait tout à sa fiancée, sa moitié, la seule, l'unique, elle comprendrait... le 'ma jolie' était nécessaire non ?

Ted n'eu pas le temps de se sentir coupable plus longtemps que des voix à l'entrée s'élevèrent, un homme semblait harceler une jeune femme, ce qui l'obligea à se lever dans le but premier de venir en aide à cette dernière jusqu'à ce qu'il se fige en l'entendant parler de l'Inquisition. Elle travaillait pour eux. L'homme se rassit lentement en examinant scrupuleusement la femme, ses traits lui disait vaguement quelque chose... se pourrait il ? Serait cette petite ou... non c'était impossible, quoique.

Préfet-en-chef quand il était en dernière année à Poudlard, Ted vadrouillait dans les couloirs pour ramener à l'ordre et aider les élèves du mieux qu'il le pouvait, son chemin l'avait alors mené vers un petit groupe composé d'élèves de sa propre maison comme de la maison Gryffondor, ces derniers ricanaient, pointaient du doigt et parlaient en mal à bonne distance de quelques nouveaux premières années dont une petite aux cheveux court à la garçonne et aux airs casse-cou. Le préfet-en-chef avait alors croisé les bras derrière le groupe avant de s'éclaircir la gorge, le regard accusateur, dominant de sa grandeur les 3-4ème années. « 'Et donc, vous n'avez rien de mieux à faire que de critiquer les nouveaux ? Peut-être devrais je en informer les directeurs de maison, ils vous trouveraient assurément une occupation plus intelligente à faire.' » Et... ils avaient filé. Le Poufsouffle avait jeté un dernier regard vers les premières années se dessinant au loin avant de tourner le dos et de s'en retourner à ses occupations ainsi qu'à une discussion avec Victoire. Si la jeune femme était cette petite, elle avait bien grandit mais mal tourné d'après ce qu'il pouvait entendre de l'Inquisition.

Le dragueur rapetissé moralement prit la poudre d'escampette tandis que Teddy se décidait à en savoir davantage, elle ne le connaissait pas et lui, il ne la connaissait que d'un souvenir d'un coup d’œil de quelques secondes et encore, il n'était pas certain. Peut-être découvrirait'il quelque chose d'utile ? Ou saurait-il en mesure de la raisonner ? Avec des 'si' et des 'peut-être' on pourrait mettre un cachalot dans une boite d'allumette. Se levant, il s'approcha d'elle en même temps que la serveuse lui apportait sa bière et qu'elle se tournait vers lui agacée.

« J'ai bien entendu ? Vous travaillez pour l'Inquisition ? Classe. Hey, vous pensez que je pourrais aider à capturer les sorciers moi aussi ? » Question sur question, rentre dedans, après un dragueur elle avait droit au type curieux excité. Teddy la plaignit intérieurement, sincèrement. Un regard au verre de la jeune femme. « Un autre verre ? »

©Elena Chase
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laëtitia Chesnay

avatar
Je suis : Française De : Née-moldue J'ai posté : 131
messages. J'ai : 393 comme avatar. C'est : Schizophrenic
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite dans une taverne londonienne   Mar 20 Sep - 15:01

Rencontre fortuite dans une taverne londonienne

Feat: Teddy Lupin




Non, ce n'était clairement pas le lourdeau de tout à l'heure. C'était un homme d'âge mur au cheveux noir et foncé et le nez cassé. De prime abord il effraierait facilement les enfants avec sa mine patibulaire, il n'était pas ce qu'on pouvait désigner un "canon de beauté" même pour un homme. Il pourrait aisément passé pour un criminel à l'humble avis de Laëtitia. Son nez en miette indiquait plutôt qu'il faisait des combats. La jeune sorcière parierait pour la box, il n'avait pas l'allure d'un combattant des rues comme elle avait pus en affronter en France.

-J'ai bien entendu ? Vous travaillez pour l'Inquisition ? Classe. Hey, vous pensez que je pourrais aider à capturer les sorciers moi aussi ? dit-il sans une pause.

Il venait d'assister à l'altercation et il osait l'apostropher de question? Il avait bien du courage. Tia qui était déjà bien irritée n'avait pas spécialement envie de satisfaire les envies d'un petit curieux. Au lieux de lui répondre, elle s'alluma une dernière cigarette avant de rentrer, peut-être aurait-elle plus la paix à l'intérieur. Maigre espérance.  Un silence s'installa, seule résonnait le crépitement du tabac dans leur bulle, et les bruits qui semblaient lointain de la vie citadine. Tia était pensive, cet homme avait malgré tout attisé sa curiosité. Pourquoi s'intéressait-il à l'Inquisition? État-il de ceux qui haïssait les sorciers? Non, il semblait plutôt vouloir faire le malin. Mais peut-être se trompait-elle, car il tenta de se rattraper.

-Un autre verre ? proposa-t-il.

La jeune sorcière termina sa clope, écrasa le mégot et le jeta dans le cendrier d'une chiquenaude. Devait-elle accepter? Elle qui voulait une soirée tranquille, la voilà qui allait probablement la passée en la compagnie d'un inconnu. Bah! Il partira surement à la fin du premier verre! Personne ne peut vouloir rester avec elle quand elle est irritée.

-Volontiers, répondit-elle, c'est la moindre des choses après que vous m'ayez dérangé dans ma soirée.

Elle termina le fond de sa bière et rentra dans le bar. Puisqu'il voulait parler, autant se mettre dans un endroit plus calme. Il y avait plus de bruit dehors, à l'intérieur la musique était basse et l'ambiance plutôt agréable. Elle alla pour s'installer à une table, mais le barman l’interpella à nouveau. Ce ne pouvait être pour la cigarette à l'intérieur cette fois. Que lui voulait-il encore?

-Hey! Tia, ne me fait plus ça ok? Je veux pas de grabuge ici! Alors arrête de provoquer les gens.

-C'est lui qui est venu m'importuner, répliqua-t-elle, tout ce que je veux c'est avoir la paix.

-Je m'en fiche, tiens toi à carreau c'est tout.

-Ouais ouais...


L'homme patibulaire attendait un peu en retrait

-C'est qui ce gus ?

-J'en sais rien, il s'intéresse à l'Inquisition je crois. Je vais me débarrasser de lui vite fait. Tu nous resserres 2 bières s'teuplait ?

-Ouais j'arrive.

Laëtitia s'installa à une table du fond. Elle observa son inconnu s’asseoir à son tour, pensive. S'il voulait vraiment chasser les sorciers, avec son physique il n'aurait pas trop de mal. Elle n'arrivait pas trop à déterminer s'il avait un bon instinct ou pas. Si c'était le cas, alors elle avait de gros ennuis, car il serait tout à fait à même de découvrir son secret. Bien que sa technique ait jusqu'alors été imparable, quelqu'un d'un peu trop malin pourrait voir à travers.

Pour cacher le fait qu'elle soit sorcière, elle se montrait le plus franc possible, et n'hésitait pas à afficher ses différences. En insistant là-dessus, ses ennemis qu'elle coutoyait tous les jours ne poussaient pas plus avant les investigations. Sa technique avait fais ses preuves, alors pourquoi en changer ?

Elle attendit que leurs verres soient servis avant d'attaquer. Il voulait en apprendre plus sur elle, elle allait retourner la situation à son avantage.

-Alors comme ça tu voudrais devenir un Inquisiteur ? demanda-t-elle sans aucune considération pour le vouvoiement, et qu'est-ce qui te fait pensé que tu ferais un bon chasseur de mage ? Tu ne semble avoir aucune qualité particulière pour les repérer ou les stopper. Et d'ailleurs, je ne pense pas que nous ayons été présenté. Ça t'arrive souvent d'aborder les gens dans la rue et de leur demander un job ?

Elle fit une pause, but une gorgée de verre, laissant bien le temps à son interlocuteur de s’imprégner de son attaque. Puis elle tendis la main.

-Laëtitia Chesnay. J'espère que mes réponses t'auront éclairer, c'est ma soirée de repos et j'aurais bien aimé en profiter pour boire tranquille.

Allait-il se montrer bavard ou s'en tenir la et partir ? La sorcière croisait les doigts pour que ce soit la seconde proposition qui prime. Seul l'avenir le dira.

©Elena Chase
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ted R. Lupin

avatar
J'ai posté : 26
messages. J'ai : 99 comme avatar. C'est : tearsflight
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite dans une taverne londonienne   Jeu 22 Sep - 18:17

La jeune femme prônant l'insigne de l'Inquisition accepta le verre offert par Ted, ce dernier dû prendre sur lui pour cacher un sourire ravi d'avoir pu en arriver là, sachant qu'elle aurait pu l'envoyer au diable comme le loustique précédent même si leur entrée était à bien des lieux différentes l'une de l'autre. Ted voulait en savoir davantage, juste un peu, avant de s'éclipser tandis que que l'autre homme l'ayant précédé n'était qu'un vulgaire dragueur de première. La petite touche de reproche qu'elle lui souffla à son attention eu pour effet qu'il se mit davantage dans son rôle. Il ne devait pas flancher sans en faire trop tout de même.
« Ah ! Et elle ne fait que commencer. » Lança t'il d'un léger ton bourru concernant la soirée.

La fumeuse fini par éteindre sa cigarette et vida son verre avant de rentrer dans le bar de nouveau, sans hésiter bien que songeur intérieurement, il la suivi dans l'entre du lutin bleu. Se pourrait il qu'il s'agisse d'un bar regroupant des gens à la solde de l'Inquisition ? A première vue il aurait juré que non mais l'habit ne faisait pas le moine et il était le premier à être d'accord à ce propos.

Ted observa alors, à un pas bonne mesure, le barman à qui elle s'adressait et qui l'instant d'après le juchait du regard également après avoir gronder la jeune femme. Elle commanda les verres puis alla s'installer à une table reculée à laquelle Ted se joignit. La chaise crisa un instant avant qu'il ne pose enfin son séant dessus sans chic du tout. Il devait se fondre dans le décor, se fondre dans le personnage, se fondre dans... la peau d'un pro-voyou sur les bords ? Il avait le nez cassé, il ne pouvait s'agir d'un saint. Il avait les cheveux noué en queue de cheval, ce qui lui donnait un genre mauvais garçon, le genre de gars qui, s'il le voyait flirter avec sa muse, aurait eu affaire à Ted, foi de Lupin qu'il ne s'en serait pas sorti indemne, Vic' ne méritait pas ce genre de 'type' - encore qu'il était certain que Victoire se serait très bien défendu avant qu'il n'ai eu à lever sa baguette.

Enfin trêve de pensée, sa première question restée sans appel jusque là trouva enfin réponse sur les lèvres de la dame de fer qui lui faisait face. Si l'on peut appeler ça des réponses, Ted avait presque l'impression de se tenir en entretien. Il devait démontrer ce qu'il n'était pas : un collaborateur né, un chasseur de sorcier, un dur, un vrai. Si ça lui arrivait souvent d'accoster les gens et de leur demander leur job ? Honnêtement : non. Sauf qu'il n'était pas question de Ted mais de Rowan Abberline, masque d'une soirée, l'un des rôles principaux de cette scène de rencontre.

« Si ça m'arrive souvent ? Et comment !  »Miss ou M'dame à la fin ? Il avait hésité mais comme elle le tutoyait et que malgré ses transformations faciales il faisait toujours plus vieux qu'elle et qu'en prime la serveuse aurait droit au miss... il avait finalement préféré ne pas ajouter de joli mot pour conclure, lequel aurait pu lui monter au nez.
« J'suis un curieux moi ! Pour mes qualités, franchement ça se voit pas ? » rajouter 'tu veux un dessin' aurait été de trop. Comme si c'était une évidence que 'Rowan' ne faisait pas dans la déco, il appuya un doigt sur son propre nez. « C'est pas du faux, je sais me battre et pas qu'avec les poings si tu vois ce que je veux dire.  »Oh que oui, il savait se servir d'une baguette, oui madame, sauf que dans le contexte Rowanien il s'agissait davantage de sous entendre les armes à feu, chose que Ted n'avait jamais touché auparavant. Il y avait touché il y a peu, vraiment peu, lors d'une réunion conférence d'informations expliquant les armes massives qui étaient à la disposition des moldus, cette chose pouvait tuer un homme d'un simple mouvement de doigt, Ted en avait frémi et avait fait la grimace face à l'arme qu'il n'avait osé qu'effleurer du doigt.

Sa main se porta sur sa bière, une grosse gorgée qu'il exhala sans retenue ni charme. Par Merlin qu'elle était cette pisse de troll ? Pensa t'il en son fort intérieur. Une main tendue qu'il serra tandis qu'elle se présentait. C'était bien elle. Chesney. Le nom lui disait vaguement quelque chose, écho d'enfants du passé se moquant d'elle, il s'agissait bien d'une sorcière et après tout pourquoi serait ce surprenant ? Elle ne serait pas la première collaboratrice sorcière ni la dernière, malheureusement, elle était une arme en plus pour l'Inquisition. Cachant un froissement de sourcil, Ted se demanda amèrement si elle chassait ses confrères à l'arme blanche ou avec sa baguette, si elle s'infiltrait d'abord chez les siens avant de les trahir sans même songer à l'option trois sur le coup qui était qu'elle pouvait être une résistante infiltrée.

« Chesney hein, c'est pas anglais-anglais comme nom tout ça. Avec l'accent en prime. » Fit il, souhaitant ajouter la corde 'observation/repérage' qu'elle avait sous entendu manquer chez Rowan. « Boire tranquillement ? Sérieusement ? Je vous ferais pas le coup du 'une jolie femme comme vous' mais faut avouer que c'est triste de boire solo pour ne pas dire autre chose. » Comme pitoyable ? Mais ce serait risquer de la voir prendre la mouche alors que son personnage était déjà pas mal dans le genre cassechochogrenouille.
« Rowan Abberline. » Se présenta Ted avant d'ajouter en souriant en coin, lèvre supérieure retroussée sur sa dentition lui donnant davantage l'air d'un mauvais garçon : « anglais de A à Z. » Qu'est ce qu'il fallait pas sortir comme connerie pour paraître crédiblement con. Nouvelle gorgée de bière qu'il exhala.

« Quand je pense qu'ils existent... sérieux vous y auriez cru avant ça ? J'veux dire... des gens magiques tout ça, ça fait carrément Disney !  » Réussi t'il à placer le logo fièrement en lui-même, oui, pour les jeunes sorciers né-moldu et pour comprendre davantage les enfants, Ted s'était fait une fixette autrefois sur les dessins animés, imaginez quand il installa dans son appartement, lors de ses études, le matériel nécessaire pour montrer ces mêmes Disney à Victoire...  Pour les vrais questions ? Elles attendraient un peu de voir s'il était amène de creuser ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laëtitia Chesnay

avatar
Je suis : Française De : Née-moldue J'ai posté : 131
messages. J'ai : 393 comme avatar. C'est : Schizophrenic
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite dans une taverne londonienne   Mer 28 Sep - 12:10

Rencontre fortuite dans une taverne londonienne

Feat: Teddy Lupin




Laëtitia venait d'apostropher son inconnu de question et de réponse. Elle espérait qu'elle aurait la paix et sa soirée tranquille ensuite. Espoir vain
-Ah ! Et elle ne fait que commencer, dit-il d'un ton bourru.
Tant pis pour sa soirée de repos. Elle ne se sentait pas de l'envoyer bouler ce gus la. Il devait savoir se battre aussi bien qu'elle, pensa-t-elle en observant son visage.
-Si ça m'arrive souvent ? Et comment !
En plus il n'avait aucune gêne. Il fallait ne pas en avoir pour demander du boulot à des inconnus. Tia se demanda comment des parents pouvaient laisser leurs gosses devenir des adultes pareils. Enfin, il fallait de tout pour faire le monde.
-J'suis un curieux moi ! Pour mes qualités, franchement ça se voit pas ?
Un peu narcissique, pourquoi pas après tout ? Tant qui ne faisait pas de déclaration d'amour à son miroir. Mais nan, franchement, ça ne se voit pas de prime abord. Il appuya son doigt sur son nez en soulignant bien qu'il était cassé.
-C'est pas du faux, je sais me battre et pas qu'avec les poings si tu vois ce que je veux dire.
Youpi, un gros dur qui aime les flingues. Dans quoi est-ce qu'elle s'embarquait ?
-Ouais, j'avais remarqué, pas difficile avec ton nez bossus. Mais dis-moi, les filles, t'arrivent quand même à en draguer ou elles fuient toutes en voyant ta tronche ?
Peut-être qu'en étant désagréable il partirait. Mais la jeune sorcière ne comptait pas trop la-dessus, il n'était pas le genre à laisser tomber au premier obstacle.

Il but une gorgée de bière et fit une grimace. Laëtitia se retint de rire. Bah alors ? Monsieur n'aime pas la bière ? Pour un gros dur c'était pas crédible. Même pas du tout. Un doute s'instilla dans l'esprit de Tia. Était-il vraiment ce qu'il prétendait être ? Se pourrait-il qu'il soit un sorcier, voir même un sorcier résistant. Cela expliquerait ce sentiment de familiarité qu'elle ressentait envers lui bien qu'elle ne le connaisse absolument pas. Car cela voudrait dire qu'elle aurait pus le rencontrer avant. Et ça expliquerait pourquoi il s'intéresse tant à l'Inquisition. Mais non, non c'était ridicule, qu'est ce qu'elle allait s'imaginer la ?

-Chesnay hein, c'est pas anglais-anglais comme nom tout ça. Avec l'accent en prime, dit-il sans rapport avec la conversation précédente.
Mais Tia devinait que c'était pour souligner le fait qu'il était observateur. Ce qui ne collait pas vraiment avec le personnage plutôt je cogne d'abord et pose les questions ensuite qu'il était. Finalement, ses parents lui ont peut-être donné un cerveau. C'est pas si mal, y'a assez de gens cons dans le monde, pas besoin d'en rajouter. Tia bus un peu de sa bière, qu'elle trouva très bonne d'ailleurs, n'en déplaise à Monsieur, et répondit. Après tout, ce n'était pas un secret ses origines, seulement le fait qu'elle était infiltrée.
-Ouais, j'suis française de naissance. Mais mon père est anglais alors j'suis allée faire mes 7 années d'études de secondaire dans son pays. Je ne l'ai jamais rencontré pourtant. Mais je ne regrette pas, mon école était cool.
Oups, elle avait peut-être fais une bourde. Elle n'était pas sur que pour les moldus le secondaire se fasse en 7 ans. Elle espérait que cet homme ne le remarque pas. Et puis, si jamais elle pourrait toujours dire qu'elle a sauté/redoublé une classe.

-Boire tranquillement ? Sérieusement ? Je vous ferais pas le coup du 'une jolie femme comme vous' mais faut avouer que c'est triste de boire solo pour ne pas dire autre chose.
Pitoyable, elle savait, le sous-entendus était clair. Alors comme ça elle était pitoyable, ben sympa merci.
-Pourquoi ce serait-triste de boire seule ? J'avais ptet envie de passer une soirée tranquille après avoir vus des dizaines de personnes au boulot avant de rejoindre mon oreiller ? Mais bon, si ça se trouve t'es bête comme un manche à balais et ça te viens pas à l'idée que je puisse vouloir du calme.
Elle fut tentée de se fermer comme une huître et plus lui répondre, mais à quoi ça servirait ?
-Mais bon, je suppose qu'une soirée en compagnie d'un homme si « charmant », ajouta-elle en insistant presque sarcastiquement sur le « charmant », ne peut pas me faire de mal. D'autant que t'as pas l'intention de me draguer à ce que j'ai compris. Tu fais bien t'es pas mon genre. T'as pas ce qu'il faut ou il faut, si tu vois ce que je veux dire, termina-t-elle en reprenant l'expression de son interlocuteur.
Et voilà, la technique parfaite, insister sur ce qu'elle devrait cacher pour qu'on ne creuse pas plus loin. En insistant sur ses préférences, elle attirait l'intention sur sa personnalité et non ses capacités magiques.
-Rowan Abberline, se présenta-t-il, Anglais de A à Z.
-Enchantée Rowan. Désolée d'être un peu cassante parfois, mais j'suis comme ça que veux-tu,
répondit-elle en passant sa main dans ses cheveux court.
Pourquoi s'excusait-elle ? Aucune idée, elle sentait qu'elle le devait, qu'il n'avait pas un mauvais fond.

Leur discussion fut interrompue par des bruits à l'avant de la salle. Un homme avec un chapeau affreux importunait la serveuse. Laëtitia l'aimait bien cette serveuse, elle était mignonne et ce type ne lui voulait clairement pas du bien. Son caractère repris le dessus, elle ne pouvait pas laisser ça se faire sans intervenir. Les mecs étaient vraiment des crétins.
-Excuse-moi un instant, je reviens.
Elle se leva et tapota l'épaule du gars au chapeau.
-Laisse mon amie tranquille tu veux ? Dégage, ordonna-t-elle.
Voyant qu'il n'avait pas du tout l'air disposé à partir. Elle fourra ses mains dans ses poches et saisis discrètement sa baguette. Toujours en la laissant dans sa poche, elle lui lança un Rictumsempra. Il riait tellement fort qu'il fut obliger de sortir sur ordre du barman. Mais en sortant il bouscula la serveuse qui tomba. Tia la rattrapa de justesse et lança un nouveau sort pour que les verres ne se renversent pas. Sinon ils seraient retenue sur la paie déjà mince de la serveuse, ce que l'infiltrée ne souhaitait pas. Elles se relevèrent et Tia rendit les verres à la serveuse. Il faisait sombre dans le bar, elle croisa fort les doigts pour que personne ne remarqua ses petits tours de magie, elle s'était vraiment mise en danger là. Elle retourna à sa table.
-Désolée, un ptit truc à régler. Je suis toute à toi maintenant.
Rowan hocha la tête, souriant de toutes ses dents pour faire ressortir son côté mauvais garçons.
-Quand je pense qu'ils existent... sérieux vous y auriez cru avant ça ? J'veux dire... des gens magiques tout ça, ça fait carrément Disney !
Malgré son stress, Tia ne pus s'empêcher de sourire, elle avait toujours adoré les Disney, depuis qu'elle était gamine.
-C'est vrai que c'est surprenant, répondit-elle un peu dans ses pensées, ça fait longtemps que je n'ai pas regardé de Disney, ça me manque. J'aime bien la magie.

Était-ce l'alcool qui lui faisait baisser sa garde, ou simplement le fait qu'elle se sentait bien avec Rowan ? Elle devait continuer à faire attention pourtant. Sa vie était en jeu, il pourrait la dénoncer.


©Elena Chase
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Rencontre fortuite dans une taverne londonienne   

Revenir en haut Aller en bas
Rencontre fortuite dans une taverne londonienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'enseignement de la prière dans l'Evangile
» Dispositif à action direct dans le logement
» espèce invasive dans les everglades
» L´eau en bouteille laissée dans votre voiture est très dangereuse !
» La ferme aux cactus dans le Gers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Broken Law :: Royaumes-Unis :: Villes et villages-